top of page
  • Christelle Léonetti

Rebondir après un burn-out, faut-il se réinventer ?

En situation de burn-out, il est courant de ressentir l’impression d’avoir la tête sous l’eau ou d’avoir tellement le nez dans le guidon qu’il n’est plus possible d’y voir clair, tout devient confus, notre cerveau sature, et par conséquent, notre corps aussi. Notre vision de la réalité se fige dans une vision unique et nous éloigne des possibilités, des alternatives. Nous nous coupons naturellement de tout plaisir, satisfaction et épanouissement parce que nous sommes épuisés.

Puis peu à peu, il devient plus clair de savoir ce que nous ne voulons plus et ce à quoi nous aspirons. Peut-être vous reconnaitrez vous

dans ces phrases : « je veux redonner du sens à mon travail », « je veux m’épanouir dans mon travail », ou encore « je souhaite une situation professionnelle qui m’apporte davantage de satisfaction, ou qui corresponde à mes valeurs et à qui je suis profondément », « je veux retrouver un équilibre »...

La projection vers un avenir qui a du sens redonne l’envie d’avancer et parfois aussi l’envie d’aller vite pour laisser derrière nous les moments de doutes et de difficultés, afin de se tourner vers des perspectives nouvelles.


Il est maintenant temps de penser à soi, de prendre le temps et le recul nécessaire pour se reconnecter à soi. La reconstruction après un burn-out permet de poser des bases solides pour avancer sereinement et élargir notre vision sur la situation, mais aussi et surtout sur nous-même.

  • Le travail d’introspection, permettra de mieux se connaître, de comprendre où sont ses limites, de retrouver du sens pour conduire à l’équilibre. L’objectif étant également de rendre le projet durable en évitant de suivre le même chemin que celui emprunté précédemment, et qui a conduit à la situation d’épuisement.

  • Aussi, il ne faut pas oublier que, comme tout élément de la nature qui a perdu toutes ses forces, nous avons besoin de retrouver de l’énergie tel un arbre pour reverdir ses feuilles, redonner des fruits, créer de nouvelles branches et endurcir son tronc. D’où l’importance de capitaliser sur tout ce qui nous fait du bien, toutes sources régénératives et qui seront propre à chacun. Retrouver de la satisfaction et de la motivation représente un carburant indispensable à notre bien-être mental, physique et émotionnel.


La reconstruction après un burn-out passe-t-elle systématiquement par un changement de situation professionnelle ?

La réponse est non. Pour certains, le fait de changer de poste au sein de la même entreprise ou d’une autre pourra offrir des perspectives nouvelles qui favoriseront un redémarrage pérenne. Pour d’autres, le retour à l’équilibre passera par un virage à 180° avec un changement d’orientation professionnelle. Ou encore, il est tout à fait possible d’envisager un retour à son poste. Il faudra alors vérifier comment il peut s’inscrire dans son propre cadre de limites et de permissions et identifier les marges de manœuvre possibles pour soulager et adapter son environnement professionnel.


Une reconstruction bien menée ou accompagnée permettra de se poser les bonnes questions. Le travail sur soi permet des prises de conscience et modifie le regard sur soi-même et la façon de vivre les situations. Il offre inévitablement des perspectives nouvelles, même si l’environnement reste identique. Aussi, si on parle de reconstruction, c’est donc parce que certains mécanismes vont laisser place à de nouveaux pour permettre l’alignement avec soi-même. C’est en s’écoutant, en écoutant ses besoins et en gardant le cap sur ses valeurs que le repositionnement s’effectuera. S’écouter c’est se respecter !


Bien évidemment, ces changements ne s’opèrent pas en un claquement de doigts. Selon l’intensité du burn-out, sa durée dans le temps et notre propre capacité à l’absorber, chacun prendra le temps nécessaire pour retrouver l’équilibre qui lui va bien. Le coaching accompagne l’individu avec bienveillance, sans aucun jugement et toujours avec un regard neutre, dans toutes les phases post burn-out vers son objectif.

Cet accompagnement va permettre de :

  • Gagner en visibilité, clarté de la situation passée et présente pour avancer sereinement vers l’avenir

  • Mieux se connaître et se comprendre, être capable d’identifier ses propres limites et repérer ses signaux d’alarme

  • Prendre le temps de prendre soin de soi

  • Identifier ses capacités, trouver les ressources nécessaires pour développer son potentiel et regagner de l’énergie

  • Retrouver sa confiance et estime de soi

  • S’autoriser à changer sa façon de voir, de vivre et d’appréhender son environnement

  • Ouvrir son champ des possibles, trouver son équilibre et son propre chemin


A savoir, le coaching peut intervenir en amont de la situation de burn-out pour prévenir du danger et éviter les risques d’épuisement, et après en phase de reconstruction pour retrouver l’équilibre, le sens, le bien-être et la sérénité. La période de burn-out elle-même, n’est pas la meilleure période pour démarrer un processus de coaching car la personne en situation d'épuisement n’est pas dans les meilleures dispositions pour se mettre dans une dynamique d’action, les effets ne seraient donc pas pleinement à son bénéfice.


Une personne qui a vécu un épuisement professionnel s’est senti fragile et vulnérable à un moment donné, dans un environnement donné. Mais le travail engagé dans sa reconstruction et les apprentissages gagnés tout au long de ce parcours mettent en lumière une richesse inestimable qui réveille naturellement la force et l’énergie pour poursuivre son chemin. Allons chercher ensemble cette énergie !

4 vues

Posts récents

Voir tout

Commentaires


Les commentaires ont été désactivés.
bottom of page